Lettre ouverte de l’équipe Europazon

Notre histoire

« Et si on concurrençait Amazon en Europe ? » Cette folle idée qui est née d’un groupe d’amis pendant le confinement…

Nous avons le sentiment que notre premier confinement est comme un souvenir lointain, presque irréel. Souvenez-vous de cette période spéciale : quand il fallait s’auto-autoriser par écrit à sortir de chez soi. Nous prenions des apéros sur Zoom, avec l’envie de refaire le monde entre amis. Souvenez-vous des apéros clandestins ayant débuté au bout de quelques semaines, quand l’envie de revoir ses potes devint trop forte. C’est à ce moment précis, quand notre quotidien a subi un arrêt brutal, que nous avions pris le temps de réfléchir et surtout pris la décision de passer à l’action !

Nostalgiques de nos jeunes années, nous sommes un collectif de quadragénaires un peu utopistes aux profils professionnels différents, mais avec une envie commune : faire bouger les choses. Nous ne voulons plus attendre après l’État ou un système qui ne changent pas.

Après de longues discussions, nous avons conclu que l’un des moyens les plus efficaces pour essayer de changer les choses en 2020, c’était de proposer une solution alternative à la consommation.

Quand l’on trouve encore pertinente l’idée de la veille malgré le mal de tête, que l’on commence à y penser tous les jours en se disant que c’est vraiment une bonne idée, alors il est temps de passer à l’action.

Comme Marion Cotillard et Guillaume Canet dans le film “Jeux d’enfants”, on a “été cap” de se lancer, de créer ce projet qui ne demande maintenant qu’à grandir avec tous ceux qui ont envie d’y participer.

Nous sommes l’équipe Europazon : majoritairement quadragénaires, nous avons tous un lien avec Soulac-sur-Mer, petite station balnéaire nichée dans le nord du Médoc.

Le nord Médoc est au cœur de nos projets de vie : c’est le berceau de nos ambitions que nous ne voulons pas quitter.

Le collectif est pluridisciplinaire, avec entre autres des dirigeants d’entreprises dans l’agroalimentaire, le commerce électronique, l’immobilier, l’expertise comptable, des fonctionnaires et des salariés.

C’est l’alchimie de tous ces profils et l’engagement de chacun, qui nous ont permis de créer un projet complet de marketplace et surtout des valeurs que nous voulions lui insuffler.

Convaincu de la réussite de notre projet, Octopia acteur français majeur dans ce domaine a décidé de nous accompagner dans le développement technique, la logistique, le stockage et la livraison.

Après deux années de travail, nous proposons déjà un catalogue de plus de 1 000 000 produits fabriqués ou reconditionnés en France et en Europe. Nous sommes en pleine campagne de recrutement de vendeurs, fabricants, artisans, agriculteurs, ou porteurs de projet.

Nous avons investi 100 000 euros au capital initial d’Europazon, que nous détenons donc à 100% et nous nous sommes promis de ne pas faire entrer de fonds d’investissement.

Après plusieurs levées de fonds participatives nous voulons qu’Europazon appartienne pour 90% à des particuliers, investisseurs et actionnaires.

L’outil est prêt et fonctionnel  !

Nous n’attendons plus que l’autorisation de l’ACPR, organisme de la Banque de France chargé de délivrer les licences d’exploitation des marketplaces avant la mise en ligne.

Pour qu’Europazon soit une réussite en France et en Europe nous avons évalué avec nos partenaires un premier besoin financier de 10 000 000 euros que nous souhaitons lever avec l’aide d’une plateforme de financement participatif en vendant 10% du capital de la société à des actionnaires citoyens.

Nous fixons l’action à 8 000 euros soit environ 1250 futurs actionnaires pour faire grandir le projet d’Europazon ainsi que son équipe.

Et si Europazon était la prochaine « licorne » ? Avec pour particularité de ne pas recourir à des fonds d’investissement, mais uniquement à des particuliers actionnaires.

Notre vision 

Dans notre entreprise, tout le monde a le même salaire et tous les employés sont associés : nous souhaitons que la différence entre le plus gros et le plus petit salaire ne dépasse pas un coefficient de quatre.

Notre vision de l’entreprise est différente : nous la voyons comme un bien commun qui ne doit pas être détenu par une seule personne ou des financiers purement capitalistes.

Nous ne voulons pas que l’écrasante majorité du marché de l’e-commerce en Europe soit détenue par une seule GAFAM.

Nous avons la vision d’une entreprise éthique, écoresponsable et performante à la fois.

Notre philosophie

Notre philosophie est de répartir les bénéfices afin d’en récompenser ses acteurs et favoriser son développement : 1/3 dans l’investissement, 1/3 dans la distribution de dividendes aux actionnaires et 1/3 dans un fonds d’entrepreneuriat solidaire qui a pour but de créer un cercle vertueux en finançant et en aidant les entrepreneurs à se lancer dans la production.

Nous ambitionnons de proposer une offre complète de produits similaire aux grosses marketplaces, avec des produits français ou européens à des tarifs compétitifs.

Nous voulons proposer de nombreux produits recyclés ou reconditionnés, notamment dans les catégories des téléviseurs, ordinateurs, son et image qui ne sont malheureusement plus fabriquées en Europe.

Notre objectif est de limiter les intermédiaires afin que chacun puisse mieux vivre de son travail.

Nous voulons que les producteurs puissent vendre avec une marge plus importante et proposer un meilleur prix aux consommateurs finaux.

La France et plus largement l’Europe regorgent d’entrepreneurs talentueux et innovants : travaillons avec eux !

Pour conclure

Il est temps de mettre en place des outils différents, de changer de logiciel et de remettre l’humain au cœur de nos préoccupations.

« Quand on achète un produit, on achète le monde qui va avec.»

En tant que consommateur, il est parfois bon de se rappeler que nous sommes la cause de cette dérive. Car c’est bel et bien la façon de dépenser chaque euro de notre portefeuille qui alimente ce système.

Nous voulons limiter les importations abusives tout en favorisant la relocalisation des entreprises en France et en Europe.

Nous voulons créer une société participative qui valorise le travail, le respect de l’autre et de notre écosystème.

Nous avons fait du mieux que nous pouvions et nous avons désormais besoin de vous !

Si notre projet vous tient à cœur faites le savoir, parlez de nous, faites marcher le bouche à oreille, partagez, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou même investissez au capital de la société.

L’équipe Europazon.